Chakras ou Centres Energétiques

Bonjour !

Vous m’avez souvent entendue évoquer les centres énergétiques lors de mes ateliers hebdomadaires ou trimestriels, je suis heureuse de réaliser un petit article en leur honneur et vous permettre ainsi de les utiliser en toute autonomie et simplicité.

Quels sont ces centres énergétiques, à quoi servent-ils ?

La tradition Indienne, l’une des plus ancienne encore vivante à ce jour évoque 80000  centres énergétiques répartis dans l’ensemble du corps.

Cependant, ce sont les Egyptiens qui ont transmis leur conception des corps subtils de l’homme, emboités les uns dans les autres, comme autant de poupées russes. En effet, conscients de la survie des corps subtils sur la matière, ils avaient mis au point un art funéraire complexe centré sur l’embaumement. Comme l’a mis en évidence, par des classifications minutieuses, l’école théosophique, les Egyptiens distinguaient le corps physique (khat), de son ombre (kha) et ils y ajoutaient l’âme (ba).De même la pensée tantrique oppose au corps physique les corps éthérique, astral, mental et spirituel. (Source le grand livre des chakras de Laura Tuan).

Nous avons coutume d’utiliser les 7 chakras situés le long de la colonne vertébrale. Chakra veut dire disque, roue en sanskrit. On pourrait résumer en disant que les chakras correspondent aux zones où la vie, l’énergie est plus dense qu’ailleurs. Cette appréhension et explication appartient au yoga, et approche ayurvédique cependant elle correspond aussi au niveau anatomique aux réseaux nerveux décrits par la médecine occidentale et aux méridiens d’acupuncture de la médecine chinoise.

La mise en mouvement constante des sept chakras permet à l’énergie vitale de circuler. Cette énergie passe par des canaux connus sous le nom de nadis, eux même organisée en  deux circuits (l’un direct et l’autre correspondant aux canaux sympathiques gauche et droit et au canal central parasympatique).

L’énergie monte et redescend entre le coccys et le sommet du crâne. En kundalini on fait référence au serpent  doré pour décrire cette énergie vitale.

Cette énergie, en circulant de l’un à l’autre des centres énergétiques et en les traversant s’y concentre et tourbillonne. On pourrait imaginer les chakras comme des spirales tournoyant sur elles même, absorbant l’énergie extérieure et la redistribuant à l’intérieur du corps, via les glandes endocrines auxquelles chacun d’eux est relié.

Chacun de nos sept chakras principaux gouverne un groupe d’organe et une fonction physiologique et hormonale précise.

Leur rôle est de capter l’énergie vitale, de la transformer pour qu’elle puisse être absorbée par notre matière biologique et la redistribuer à l’ensemble de nos organes pour nous maintenir en vie.

Les septs centres énergétiques :

Le chakra racine ou Muladhara (en sanscrit) :

Il est situé à la base de la colonne vertébrale.

Il évoque l’ancrage, les notions de fondation et stabilité. Il amène au concret, tangible dans notre vie. Il dynamise les membres inférieurs de nos pieds (racines d’ancrage) jusqu’au bassin.

Action, concrétisation, matérialisation, protection, accompagnement et puissance au service du sacré, de l’essentiel «  la vie sur terre ». Il dynamise notre polarité masculine (homme intérieur).

Le deuxième centre énergétique ou Svadhisthana :

Il est situé deux centimètre en dessous du nombril.

Il est associé associé à la naissance et aux pulsions. Il parle de création et de procréation

Pour moi il est le chaudron d’alchimie originelle de transformation. Le lieu où fusionne notre polarité féminine et masculine activant la créativité (naissance de projet ou de vie).Le lieux où nous assimilons, transcendons nos expériences douloureuses en force, le plomb en or. Par essence, ce chakra est dominé par l’élément Eau. Le deuxième chakra est source de fécondité et de créativité, notamment artistique. Votre Chakra sacré influence l’appétit pour la nourriture, le plaisir en général et donc la sensualité, le tempérament et l’activité sexuelle.

Le troisième centre énergétique ou plexus solaire « Manipura »

Il est situé deux centimètre au-dessus du nombril et concerne les organes foie, rate, vésicule pancréas.

Il correspond à l’égo et l’individualité.

En kundalini on dit qu’il est le pivot du système nerveux central, zone où 72000 nerfs passent. On parle de siège des émotions équilibrées : confiance, estime, paix, sérénité. Par lui nous affirmons notre liberté de choix libre arbitre et pouvoir créateur. « Je veux, j’affirme et je crée »

Le quatrième centre énergétique chakra cardiaque ou « Anahata »

Ce chakra représente l’amour, guérison, bienveillance, non jugement, respect, acceptation la paix intérieure. Il conduit à expérimenter l’amour de soi et des autres. Il dynamise les membres supérieurs qui peuvent étreindre, donner, recevoir, accueillir à bras le corps.

Le quatrième chakra coordonne les voies circulatoires, le cœur, les poumons et le thymus. Au niveau psychologique votre quatrième chakra vous invite à vous aimer vous-même, non en égoïste mais pour vous préparer à donner sans attendre en retour.

Il se nourrit des éléments que vous générez, de toutes vos relations affectives, de tous les sentiments que vous éprouvez, y compris des sentiments «négatifs» comme la haine ou le refus de pardonner.

Le cinquième centre énergétique ou « Vishuddha » :

Il est situé au niveau du cou, de la gorge, des cervicales qu’il dynamise.

Son message est « expression de sa vérité », libérer sans tomber dans le jugement ou le reproche son ressenti. Il est un canal entre la tête (nos pensées) et le corps (matérialisation).Je libère mon expression par les mots qui me font humains, le chant.

Sur le plan physique, le cinquième centre énergétique gouverne les oreilles, la bouche la gorge et le cou. Il est abîmé par l’abus de substances excitantes et toxiques qui entrent par la bouche : alcool, tabac, substances psychotropes ou médicaments qui même s’ils peuvent déchaîner la créativité en la débridant par un excès vont très vite l’éteindre et l’assécher.

Le sixième centre énergétique troisième oeil ou « Ajna »

Il est situé à la base du nez entre les deux yeux. Il invite à tourner le regard à l’intérieur, à plonger en soi et écouter. Il développe l’intuition.

C’est aussi le siège est de la conscience, il explique votre identité profonde, vos aspirations et vos tendances naturelles.

Le sixième chakra gouverne le sens de la vision mais il est surtout relié à l’hypophyse et à l’ensemble du système hormonal. Il est la source de l’intelligence, de la maîtrise et de la sagesse. Il vous donne accès à une vision plus profonde de la vie. Son activation complète représente l’union ultime du corps et de l’esprit.

Ce chakra coordonne l’activité des deux hémisphères cérébrales : à gauche, l’intellect, la pensée rationnelle et analytique ; à droite, l’intuition, la pensée synthétique et l’imaginaire. Il associe sensorialité, pensée logique et perception intuitive. Chaque seconde, cet état d’être vous offre alors une vision complète de la réalité.

Le septième centre énergétique ou chakras coronal « Sahasrara »

Il est associé à la sagesse intérieure et extérieure. Le lieu d’où nos antennes (les cheveux) partent et vont à la connexion de l’énergie cosmique (le ciel).Il induit le discernement « Mieux que personne tu sais ce qui est juste ou pas pour toi »

Physiquement, le septième centre énergétique est relié à la glande pinéale, au cerveau postérieur et à la glande épiphyse. C’est là que sont secrétées les hormones régulatrices de votre humeur et donc, de votre état d’être du moment.

Longtemps présent comme un noyau potentiel, sahasrara chakra s’éveille généralement vers la quarantaine. Cette activation coïncide avec une période de vie où des choix cruciaux s’imposent avec une précision grandissante et où votre réalisation individuelle doit avoir lieu maintenant. Vous avez atteint votre plus haut degré de maturation psychologique. Votre énergie vitale est encore forte et vous avez en principe appris à l’utiliser au mieux.

Il est essentiel, pour préserver votre équilibre psychique, d’ouvrir votre septième chakra en prenant appui sur votre chakra racine. Toute recherche philosophique ou spirituelle exige préalablement un ancrage solide et de vous relier à l’aspect concret de la vie.

 

Où en êtes-vous avec vos centres énergétiques ?

Voici un test tout simple et rapide que vous pouvez réaliser 

 

Comment revitaliser vos centres énergétiques ?

Les moyens sont nombreux.

La force de l’intention est déjà le premier outil très puissant.

  • La chromothérapie :

La science des couleurs fait ses preuves et explique bien l’inter-action qui opère entre les couleurs et notre être.Le rouge permet de dynamiser le chakra racine.

Le orange active le 2ème centre énergétique.

Le jaune dynamise le plexus solaire comme son nom l’indique.

Le vert ou le rose permettent de dynamiser le chakra du cœur.

Le bleu ciel, turquoise active la gorge

Le bleu marine, indigo activent le 3ème œil.

Le violet, blanc dynamise la couronne.

  • La litho-thérapie :

 

Nos ancêtres connaissaient le pouvoir et l’impact des pierres et minéraux sur nos énergies et parvenaient à se guérir avec.

Pour le 1 er centre énergétique les pierres sont : rubis, corail rouge, magnétite, grenat, jaspe, hématite, onyx noir, obsidienne, quartz fumé, tourmaline noire, agate, alexandrite.

Pour le deuxième centre énergétique : ambre, opale blanche, corail, tourmaline rouge, cornaline, cristal de roche, sélénite, topaze, quartz citrine.

Pour le 3ème centre énergétique : pyrite ferreuse, œil de tigre, quartz citrine, ambre, topaze.

Pour le 4ème centre énergétique : émeraude, tourmaline, quartz rose, jade.

Pour le 5 ème centre énergétique : lapis lazuli, aigue marine, sodalite, calcédoine, saphir, turquoise.

Pour le 6ème centre énergétique : améthyste, opatite pourpre, azurite, alexandrite, sodalite, perle saphir, fluorine.

Pour le 7 ème centre énergétique : cristal de roche, diamant, célestine, tourmaline blanche, améthyste.

 

  • Aromathérapie ou les huiles essentielles

 

Les vertus des huiles essentielles ne sont plus à démontrer et je leur réserve un prochain article.

En inde, l’origine de l’apparition des plantes a deux sources : nées des dieux elles sont elles-mêmes « divinités » ; nées de Purusha (l’homme originel), lui-même apparu de l’énergie première : Prakritri.

1er centre énergétique Muladara : pin, cèdre du liban, patchouli, musc, girofle, lavande, jasmin, nard

2ème centre énergétique Svadhisthana : Ylang-ylang, santal, gardénia, camphre, lys, romarin, rose, géranium, ambre gris, gingembre

3ème centre énergétique Manipura : souci, cannelle, bergamote, camomille romaine, genévrier

4ème centre énergétique Anahata : marjolaine, iris, millefeuille, reine des près, santal, rose, chèvrefeuille, vétivier, mandarine

5ème centre énergétique Vishuddha : benjoin, encens, sauge,  eucalyptus, lavande, jacinthe, lemongrass, myrte

6ème centre énergétique Ajna : anis étoilé, violette, géranium, menthe, safran, acacia, palmarosa, hélichryse

7ème centre énergétique Sahasrara : fleur de lotus, romarin, ambre, encens, bois de rose, néroli.

  • Les sons vibratoires

 

Le chant des voyelles

Le chant des voyelles est une série de voyelles répétées toujours dans le même ordre : a, è, é, i, u, ou, eu, o, aôm. Chaque voyelle est répétée entre 4 et 9 fois. Entre chaque voyelle, il y a un temps de silence et d’observation pour sentir les effets et les résonances physiques et psychiques de la voyelle. Cette technique a été développé par Hélène Caya et Reine Claire Lussier au Québec. Hélène Caya atteinte d’un cancer a pû démontrer les effets de la pratique vers son chemin de guérison.

A
Cette fréquence vibratoire accompagne votre désir profond d’unité, vous invite à la conscience de votre être véritable et recentre tous les éléments de votre être, autant sur le plan physique qu’énergétique. Ainsi, vous chanterez les autres voyelles depuis une conscience élargie et à l’intérieur de votre véhicule rééquilibré. La voyelle «A» bien exécutée résonne dans la partie supérieure de la cage thoracique.

È
Le son «È» bien rendu nettoie le système nerveux et résonne dans la nuque. Il prépare votre corps physique à accueillir de plus en plus d’Énergie christique, vous rendant ainsi capables de fonctionner en permanence à un niveau de conscience supérieur, celui de la vraie vie, de la création consciente. La voyelle « È » travaille donc sur le circuit électromagnétique de cette fabuleuse création que vous habitez.
É
C’est la fréquence vibratoire du choix profond et elle résonne dans la gorge lorsque le son est juste. Elle vous donne accès à la programmation de votre véhicule électromagnétique ; alors programmez-le pour ne plus jamais oublier la Source en vous. En choisissant de ne plus vous endormir, vous avez un regard de plus en plus juste sur l’attraction sociale et la conscience collective ; vous prenez ainsi votre destinée en main.

I
Cette voyelle déploie les antennes de vos cellules et accorde votre système de perception à de nouvelles fréquences vibratoires. Avec le «I» vous apprenez à vous séparer de vos vieilles définitions de la réalité et vous entrez graduellement en contact avec la justesse et la justice de ce monde de la troisième dimension. C’est la voyelle de l’éveil, l’union entre les deux dimensions, entre la conscience et l’inconscience. Elle résonne dans la ligne verticale remontant de la racine du nez jusqu’au troisième œil.

U
C’est la voyelle de la guérison. Elle détruit les formes nuisibles de vos anciennes conceptions de la vie et du monde au fur et à mesure que vous prenez conscience de leur manque de justesse et que vous avancez vers le «sans limite», vers l’infini, vers l’éternité. C’est le grand nettoyeur qui fait disparaître les résidus énergétiques. Il fait de la place. L’effet vibratoire de cette voyelle est perceptible au niveau des sinus.

OU
Fréquence vibratoire qui vous permet d’avoir accès à la conscience de la Terre, elle résonne dans le ventre. Tout votre corps est imprégné de la lumière émise par Gaia favorisant ainsi sa transformation au niveau cellulaire. Beaucoup plus qu’une union émotive ou mentale, c’est une connexion active dont vous reprenez conscience : vous devenez ainsi le réceptacle des changements de votre planète. La Terre vous invite à laisser aux forces incroyables qui vous entourent le loisir de participer à votre transformation.

EU
Aidés par l’énergie de la Terre, pleins à ras bord de l’énergie de transformation, vous pouvez programmer vos cellules. Le son «EU», qui résonne dans la lèvre supérieure, ouvre les portes donnant accès à votre code génétique. En toute simplicité, identifiés au Soleil que vous êtes, vous pouvez provoquer sa transformation. Vous êtes alors le lien entre la Force divine et la matière humaine. Vous ajoutez consciemment de la lumière dans vos cellules avec le «EU».

O
Avec cette voyelle, qui résonne dans la partie inférieure de la cage thoracique lorsqu’elle est bien exécutée, vous êtes propulsés dans une autre dimension, au-delà de la matière. Vous traversez un voile. Vous devez en vivre l’expérience pour le comprendre, mais sachez que l’infiniment petit est la porte donnant accès à l’Univers. Là, à l’intérieur de chacune des cellules de votre corps, se trouve cette porte. Pénétrez la matière au plus profond, vous y découvrirez les joyaux célestes. Le «O» vous invite dans cette odyssée.

AUM
Le son de l’Univers, la fréquence du Créateur, ce que vous êtes en termes purs. Vous avez été créés parfaits, ne cherchez pas à le devenir. Souvenez-vous, simplement. Tapissez votre vie de secondes de conscience. Construisez ainsi le temple sacré pouvant accueillir votre être véritable. Humilité, écoute véritable et obéissance à la guidance intérieure sont les premiers jalons du sentier menant à la liberté réelle et à la réalisation globale d’un être éveillé. Paix dans vos coeurs. «AUM». Le «Au» résonne dans la cage thoracique et le «M» dans les os du crâne.

Pour approfondir

Le chant de l’âme :

Ce serait le chant harmonique que chantent toutes les âmes. Il est d’origine stellaire, il est accessible à toutes les âmes qui cheminent à se souvenir de  la fréquence de leur véritable origine stellaire. Cette fréquence est amour !

L’âme de notre humanité est arrivée à la fin d’un cycle cosmique ; Lorsqu’elle quitta le berceau du  grand soleil central pour expérimenter les mondes  d’incarnations denses, il fut semé et celé en elle un atome germe lumière afin qu’au moment du grand retour elle retrouve  le chemin de la maison. Une sorte de GPS cosmique !

Lien pour pratiquer les pijas mantras

 

Les notes sacrées :

Les fréquences, les sons induisent des images qui stimulent et structurent la conscience, c’est sans doute la cause de la réapparition du solfège sacré.

L’origine de l’ancienne échelle du solfège remonte à L’hymne de Saint Jean-Baptiste. Cet hymne a pour particularité que les six premières lignes commencent respectivement par les six premières notes successives de la gamme, et donc, la première syllabe de chaque ligne est chantée sur une note d’un degré plus élevé que la première syllabe de la ligne précédente. Le solfège original a été développé par un moine bénédictin, Guido d’Arezzo (991 à 1 050). Il permettait aux chanteurs d’apprendre plus facilement les chants. Aujourd’hui, nous savons que l’échelle du solfège de notes ascendantes est attribuée aux syllabes Do-Re-Mi-Fa-Sol-La-Si. L’échelle d’origine était de six notes ascendantes, affectées à Ut-Re-Mi-Fa-Sol-La. Les syllabes pour l’échelle ont été prises à partir d’un hymne saint Jean-Baptiste, Ut Queant Laxis.

On découvrit que la syllabe UT, ne se terminant pas par une voyelle, était peu apte à être chantée. C’est pourquoi on le remplaça par DO de Dominus (latin maître, Dieu). Le UT Quent laxis (français : pouvoir).

Par d’autres recherches, nous apprenons que la septième note, SI, ne reçut son nom qu’au XVIèmesiècle par la contraction du S, de Sancte et du J, de Johannes. Ces changements ont considérablement modifié les fréquences chantées par les populations. Les modifications ont également affaibli l’impact spirituel des hymnes d’Eglise notamment, traduisant une vision conceptuelle. En d’autres termes, chaque fois que vous chantez un psaume, c’est de la musique pour les oreilles. Mais il était à l’origine destiné à être la musique pour l’âme.

Ces fréquences ont été redécouvertes par le Dr Joseph Puleo comme décrit dans le livre des codes de guérison pour l’apocalypse biologique par le Dr Leonard Horowitz. Nous leur devons une immense gratitude pour le rôle qu’ils ont joué en ayant retrouvé ces fréquences perdues pour l’humanité.

Le Dr Puleo a été intuitivement guidé afin de trouver le modèle des six codes dans le Livre des Nombres, chapitre 7, versets 12 à 83. Une fois déchiffrés, en utilisant l’ancienne méthode de Pythagore de réduction des numéros de versets vers des chiffres entiers, les codes ont révélé une série de six fréquences sonores électromagnétiques qui correspondent aux six notes disparues de la gamme des anciens solfèges. Elles ont été utilisées pour les chants Grégoriens. Ces fréquences permettent des changements positifs. On leur attribue également des pouvoirs d’harmonisation. Chanter les tons en latin était très puissant dans la guérison, dans l’éveil spirituel et permettait d’accéder à des niveaux plus profonds de la conscience.

Les fréquences du solfège sacré  sont maintenant de plus en plus connues. Leur écoute se diffuse sur le champ d’information autour du corps puis vers le subconscient.

Les 9 fréquences standard :

174 Hz (=3)

285 Hz (=6)

1ère.  Ut =       396 Hz (=9) (Ut quent laxis)

2ème. Re =      417 Hz (=3) (Resonare fibris)

ème. Mi =      528 Hz (=6) (Mira gestorum)

ème. Fa =      639 Hz (=9) (Famuli tuorum)

ème. Sol =     741 Hz (=3) (Solve polluti)

ème. La =      852 Hz (=6) (Labii reatum)

ème. Si           963 Hz (=9) (Sisancte Johnnes)

 

Pour aller plus loin

Je vous laisse expérimenter à votre guise.

Nous expérimenterons ce thème sous forme de jeu dimanche lors du stage « Apprendre à aimer et honorer son corps et rayonner ainsi sa richesse intérieure dans la matière » et je vous réserve quelques bonus et cadeaux sur le thème.

 

Carine Grangier

Dynamiser l’impulsion du vivant en chacun et inspirer la mise en mouvement.

Share This:

A propos de Grangier Carine 17 Articles
Artisane de la nouvelle terre, en amour du Vivant incluant tous les règnes...