Ces corps subtils invisibles et pourtant bien là, impactant le corps physique

Ces corps subtils invisibles et pourtant bien là impactant le corps physique

Notre taux énergétique correspond au niveau de santé des corps subtils.

Ce sont eux assurent notre santé à long terme notre capacité d’ancrage, élévation.

Lorsque nous avons un « problème », une mal-à –dit physique, les médecins allopathiques, la plupart du temps, se concentrent sur le corps physique et œuvrent uniquement à partir de lui alors que son expression n’est que la conséquence d’un « dérèglement »énergétique provenant des corps subtils.

Quand je dis dérèglement je pourrais tout aussi bien dire une “opportunité de rééquilibrage profond et conscient »car, en effet, cette expérience ou épreuve nous l’avons-nous maime choisi en nous incarnant.

Elle sera une occasion suprême d’œuvrer pour notre lignée, pour la planète, l’occasion d’un bond quantique pour évoluer.

Comme des poupées russes nos corps “s’emboitent”les uns dans les autres, s’interpénètrent et inter-agissent.

Ainsi, le corps physique est contenu dans notre corps éthérique qui régit nos défenses immunitaires entre autre.

Ce dernier lui-même dépend du corps astral impacté par notre gestion émotionnelle,

Le corps astral ou émotionnel est lui-même impacté par le mental,notre façon de penser et les croyances que nous entretenons, lui-même impacté par le corps causal comprenant nos dettes karmiques (épreuves non comprises dans les vies passées).

Enfin tous nos corps sont impactés par notre capacité à nous connecter au mental supérieur, conscience universelle, notre source divine.

Le fait d’avoir cette conscience d’interdépendance globale ou holistique permet une vision plus large et profonde de notre situation afin de prendre de meilleures décisions pour nous maime.

Il sera plus aisé d’intervenir et comprendre les “mots” du corps physique.

Plus la conscience sera profonde et connexion présente à nos corps subtils plus nous œuvrons pour notre évolution et celle du monde.
Nous allons les voir un par un ensemble si vous le voulez bien.

 

Le corps physique :

 

Il est le réceptacle de tous les autres corps, il est celui dont les vibrations sont les plus denses.

Il n’est pas vraiment considéré comme un corps subtils car ses vibrations sont les plus basses et de ce fait il est visible à l’œil nu.

Son rôle est de permettre à notre conscience (logée dans d’autres corps plus subtils) d’expérimenter nos actes, paroles et pensées dans chaque incarnation.

Son état de santé est directement lié à la santé des autres corps subtils qui le protègent, notamment le corps éthérique.

Au décès du sujet il est conseillé la crémation afin d’éviter que les germes pathogènes ne contaminent la terre et les eaux souterraines.

Le corps éthérique ou corps vital ou double éthérique

C’est le premier des corps subtils, celui qui est situé au plus proche du corps physique, il établit le lien entre le corps physique et tous les autres corps. Plus il est épais et plus il protègera efficacement le corps physique. Il est en lien avec les défenses immunitaires.

Les clairvoyants qui parviennent à le voir ou le test de mesure  Kirlian le décrivent comme suivant le corps physique et débordant d’un centimètre.

Il assure la survie du corps physique en lui permettant de se recharger pendant le sommeil.

Il constitue son énergie vitale. Il est le seul corps subtil à disparaître lors du décès du sujet.

Il possède les chakras principaux. Pour vitaliser et ouvrir facilement nos chakras j’invite souvent à chanter car le chant permet la joie garante de santé d’une part et aussi, parce que la gamme en chantant ouvre et réaligne tout simplement nos centres énergétiques.

Il est sensible aux plantes son rayonnement est très proche de ces dernières d’où leur efficacité sur lui. Marcher nu pied pour le dynamiser, s’asseoir dos à un arbre. Fleurs de Bach, homéopathie ou seulement visualiser l’empreinte énergétique de la plante.

Il est relié au chakra racine et physiquement à la rate .

Le corps astral ou émotionnel

Il a pour rôle de stocker tel un disque dur les informations envoyées par nos émotions positives ou négatives, désirs et ressentis.
Notre attitude quotidienne chargera positivement ou négativement ce corps qui ne cesse d’accumuler, amasser, nos émotions jour après jour sans aucun filtre.
En yoga Kundalini on dit “Ce que nous faisons au quotidien nous définit”.C’est un peu limitant car nous ne sommes pas nos agissements et fonctionnements cependant nos actes traduisent ce sur quoi nous “focalisons”.

Il sera donc intéressant pour vitaliser ce corps de:

  1. Apprendre à accueillir et accepter nos émotions et les laisser se manifester en conscience.Elles viennent manifester les parties de notre être que nous refoulons ou ne laissons pas exister.Les besoins que nous faisons taire pour con-venir ou être aimer.Le gardien du débordement c’est notre mental.Lui il veut nous éviter d’être en marge, en dehors de la société de matière dans laquelle nous avons choisi de nous incarner.C’est notre garde fou nécessaire cependant il ne doit pas être le capitaine de notre navire au risque de totalitarisme.S’élever un cran au dessus, l’entendre, et avec douceur et fermeté l’inviter à rester à sa place.
  2. Distinguer nos émotions et parties afin de comprendre l’enjeu de la fusion complémentaire YIN et YANG.Chacune de nos émotions et parties appartiennent davantage à l’énergie de l’inspire Yang ou de l’expire Yin.

Inspire Yang : Tout ce qui appartient à s’ériger, érectile.Mettre des caps, projections.Ancrage, socle, soutien, force, puissance au service de la Vie, de l’essentiel.

Expire Yin :  relâchement, ouverture, accueil, acceptation,confiance, inspiration, contemplation, ressentir.

Le massage sous toutes ces formes est une belle manière d’accompagner nos émotions les laisser se diffuser puis se dissoudre dans le corps.Le massage permet aussi de prendre conscience des nœuds émotionnels “cachés”sans même réfléchir.Au travers du corps les émotions s’expriment et dansent, passent comme des nuages.
Lorsque nous bloquons, résistons la vie ne se fait plus, l énergie et le mouvement se meurent.

Personnellement, c’est devenue une base de mon hygiène de vie mensuelle.

La connexion aux pierres et minéraux est aussi un formidable soin pour accueillir et laisser s’exprimer au dehors ce dont nous n’avions pas conscience en dedans.

Le corps astral ou émotionnel est relié au chakra solaire et foie. Il est sensible aussi aux cristaux.

Il est important aussi d’avoir conscience de l’existence de nos nadhis nourrissant les corps subtils.

Les nadhis qui sont comme des canaux régulant la libre circulation énergétique entre nos corps subtils sont maintenus en fonction grâce au souffle, la respiration connus aussi sous le nom de pranayama. La manière dont nous bloquons ou accueillons nos émotions aide ou altère le bon fonctionnement des nadhis.

Les nadhis canalisent donc l’énergie vitale appelée chi ou Ki. Nous possédons 72000 nadhis et 3 ont une importance fondamentale.

Le nadhi sushumna, situé à l’intérieur de l’épine dorsale: il permet la relation des chakras entre eux; il part du coccyx pour aboutir dans la cavité cervicale au « trou de Brahma ». Sushumna est neutre et transporte du pur AKASHA : c’est l’axe de Vie et de Sensibilité. Sushumna correspond au plan spirituel: tous les Chakras de l’axe vertébral sont accrochés à lui et sont alimentés par lui (les Lotus ou Joyaux sont littéralement « fichés » à l’intérieur de Sushumna et seul leur rayonnement émerge à la surface de la peau, formant les chakras éthériques).

Le nadhi Ida : il part de la narine gauche pour aboutir à la base de l’Epine dorsale du côté droit (dans la région du périnée), transportant du PRANA LUNAIRE et ascendant (PRANA) IDA est le canal de la FORCE PSYCHIQUE.

Le Nadhi Pingala: il part de la narine droite pour aboutir à la base de l’Epine dorsale du côté gauche (dans la région du périnée) transportant du PRANA SOLAIRE et descendant (apana), pingala est le canal  de la force physique.

 

Le corps Mental

Au regard il est plus petit que le corps émotionnel il est le centre de notre raisonnement, c’est-à-dire que face à une interrogation il « réfléchit », « calcule », examine les différentes voies et en déduit des solutions, manières d’agir concrètes afin de résoudre ce qui nous préoccupe. Ces solutions seront mémorisées sous forme de « leçons apprises »ou expériences sur lesquelles il prendra appui pour résoudre les futures qui se présenteront.

Notre corps mental sera largement influencé dans son raisonnement par les émotions qui nous habitent et sont logées dans le corps astral. Selon si l’on est dans la joie , la paix ou la colère et le ressentiment nos décisions ne seront pas les mêmes d’où l’importance de la conscience émotionnelle et pensées. Nos prises de décisions seront influencées soit par :

  1. Surveiller nos pensées traduites en paroles puis en actes afin de se libérer du poids karmique et qui ont tendances à charger négativement notre corps astral.
  2. Nettoyer, vider, libérer faire de la place comme avec un disque dur afin d’éviter de se torturer ou se polluer avec des pensées parasites quotidiennes. Cela peut se faire d’une part avec le soutien d’un magnétiseur praticien massage reiki ou autre cependant selon moi cela ne pourra être qu’en soutien car sans conscience réelle et pratique personnelle le travail demeure superficiel. D’autre part, la pratique de prière (mantra) aidera conséquemment aussi sur la montée en vibration et libérations de nœuds. Enfin créer de nouvelles connexions neuronales avec la Méthode Waw par exemple.

Il devient primordial de se placer un cran au-dessus.C’est à dire entendre et accueillir qui s’exprime en nous afin de ne pas laisser notre gouvernail aux parties “réactives”(émotions refoulées, ego, mental) mais bel et bien à notre dimension inspirée active.

Selon moi nous n’avons pas un mental inférieur et un supérieur qui pourrait laisser supposer que Un est bon et l’autre est mauvais.

Nous en avons bien 2 avec une fonction diverse essence-cielle

Si l’on visualise le corps humain dans sa verticalité, cela forme un triangle.

La tête sommet du triangle élancée vers le ciel dit énergie cosmique et les 2 pieds la base du triangle dans la Terre dit énergie tellurique.

Le” premier mental “correspondant aux 2 pieds, et déjà divisé en apparence.

Il expérimente la division, séparation dans la matière pour mieux comprendre ce qui a formé le UN,androgynie.

2 pieds pourtant semblables et calés l’un sur l’autre.

Pour ce mental il sera donc nécessaire d’expérimenter la polarité et la dualité.

Ce mental est nourrit de l’énergie ancrante et dense dite tellurique, il répond aux besoins de l’incarnation et matérialisation.Il est concret et rationnel pour la matière.

Le”second mental” pouvant être caricaturé par la tête, sommet du triangle humain, est connecté au ciel, et s’élève vers la dimension spirituelle.

Lui a pour mission de nous maintenir connecté à la mémoire universelles, sagesse, source divine.

Il amène la légèreté, aisance, grâce, simplicité et joie à la matière pour un embrasement transcendant des 2.

Apprenons à les aimer et reconnaître et ainsi leur permettre de fusionner en nous librement au service de l’évolution de conscience sur Terre.

Nous avons 2 possibilités d’agir :

  • Se tourner vers une compréhension plus vaste de la vie et de ses leçons .Ouverture sur les autres (baignée d’amour de compassion bienveillance et paix) incitée par de belles rencontres et surtout par notre âme c’est-à-dire nos corps subtils élevés : atmique, divin, ou christique.
  • Soit de rester dans une attitude terre à terre, une sorte de repli sur soi en ignorant peu ou pas les opportunités, initiations qui résident dans chaque situation qui se présente. Dans ce cas  influencés par nos peurs, nos doutes, nous préférons rester dans ce que l’on nomme « notre zone de confort », nos limitations, hésitant à explorer d’autres solutions. Nos pensées seront influencées dans ce cas par le rationnel, moins intuitif chargé de barrières, idées préconçues, vieilles habitudes…Cette attitude est souvent favorable aux maladies car elle limite la circulation énergétique et aux situations « karmiques »dans lesquelles nos mauvaises décisions (pas justes) produiront leurs effets.

Il est relié au chakra cardiaque et la sophrologie ou exercices sur la prana avec le yoga agissent sur le corps mental.

Le corps causal

Il s’agit d’une « super mémoire »dite intemporelle puisse interagissant au-delà de notre temps, ou de notre vie présente. Elle a pour rôle d’enregistrer toutes les expériences vécues qui ont marqué notre vie ou celle d’avant surtout si elles ont des conséquences karmiques d’incarnations en incarnations Ce corps fait le lien entre les expériences passées et celles qui restent à vivre, il est à l’origine des synchronicités qui jalonnent notre vie (rencontres fortuites, évènements censés nous indiquer notre chemin vers  une évolution spirituelle)et qui sont propres à chacun de nous.

C’est le centre qui gère nos karmas actuels (provenant de toutes nos existences) qu’ils soient :

  1. Positifs c’est-à-dire liés aux conséquences directes des bonnes actions passées et qui font apparaitre en nous des qualités innées comme une grande compassion, de la compréhension des choses de la vie, des connexions envers les autres, la nature, une grande capacité de travail, volonté, écoute etc…La teinte du Souffle Vivant dans lequel nous nous incarnons (TNI : Talents Naturels Impersonnel)
  2. Négatifs qui entrainent des difficultés actuelles dans le travail, en couple, des défauts dans notre caractère à changer…)

De vie en vie, le corps causal programme ce qui doit l’être en fonctions des opportunités qui ont été saisies ou non dans une vie  comme par exemple : rencontres qui ont laissé des traces (animosité, rancœurs, haine, etc…) et qui devront être dissipées, résorbées dans une prochaine vie, évènements ou expériences de vie qui n’ont pas été vécus pleinement (non résolues).

Il s’agit là d’une « programmation » ou « plan » que l’on accepte volontiers avant de s’incarner, comme une « sacrée » chance pour nous parfaire, progresser spirituellement, elle n’est pas en soi vécue à ce moment-là comme négative plutôt une occasion.

Il est relié en permanence aux dossiers ou annales Akashiques qui retracent pour tout individu son parcours personnel ou spirituel de vie en vie.

Du fait de renfermer les informations  en lien avec le karma c’est-à-dire une conséquence actuelle positive ou négative d’actes commis dans cette vie ou dans les précédentes il pourra être propice aux maladies comme voie de « solutions ».

Il faudra rechercher dans les causes psychiques lorsque le sujet ne croit pas au Karma. La maladie peut être guérie surtout dans la mesure où le patient accomplit la mission (forcément spirituelle) qu’il a programmée dans cette vie, dans son «  plan ».Dans ce cas la maladie EST le chemin de guérison.

Il semble donc dans le cadre de ces hypothèses qu’il ne peut y avoir guérison physique, psychique, ou karmique sans ACCEPTATION DE CE QUI A ETE ET DE CE QUI EST. Une réflexion et prise de conscience sur le pardon semblera salutaire pour remplacer sentiments négatifs et culpabilité.

Le travail est réalisé lorsque nous ressentons amour, paix et sérénité dans notre cœur totalement dépourvu de haine, ressentiment, culpabilité, sentiment d’injustice…La douleur physique peut encore être présente cependant on se sent libre, détaché, libéré de toutes ces entraves. On est dans la compréhension de l’utilité voire de la nécessité de l’épreuve subie.

Pour davantage de compréhension il peut être opportun de lire au sujet  de  la Loi de Cause à effet (action –réaction, ou causalité), la Loi de Reconnaissance qui s’appuie sur les principes de  réincarnation.

Les pistes simples peuvent être :

  1. la technique de guérison quantique (gratuite),
  2. des engagements de services totalement désintéressés (permettant d’éviter de s’apitoyer sur son sort, se redonner confiance, pour se prouver à soi maime son potentiel …)
  3. Rencontrer et s’inspirer de personnes qui ont su dépasser ces difficultés (maladies graves, handicap, coups du sort…)
  4. Une nouvelle orientation (pro ou privée), saut quantique de compréhension
  5. Ouverture du cœur

La méditation semble agir sur le corps causal et le chakra de la gorge auquel il est relié.

Le corps atmique ou bouddhique ou christique

C’est un plan de conscience parfait appelé aussi plan « supra mental » auquel on accède plutôt rarement car il n’est pas facile de faire le vide dans nos têtes même s’il est présent et accessible pour tout le monde.

Il s’agit d’un niveau de conscience de haute sagesse réservé aux initiés : maitres de sagesse et parmi eux maitres ascensionnés qui ont atteint un niveau de contrôle et perfection encore plus élevé. Ces frères (comme ils aiment à se faire appeler) contrôlent parfaitement leur corps mental, émotionnel. Niveau  ascensionnel que nous rejoindrons tous tôt ou tard.

Ce niveau de conscience porte différents noms car suivant les obédiences, les noms usités ne sont pas identiques. Cela n’est pas très important l’intention converge pour une possibilité de connexion à toute hiérarchie céleste c’est-à-dire d’un ensemble de frère et sœurs pour le bienfait et l’évolution de l’humanité : anges, archanges, guides, maitres ascensionnés, etc…

Le travail sur la gratitude et confiance sont des portes d’ouverture du chakra frontal relié à ce corps subtil.

Le corps divin ou atome divin

Il s’agit de l’étincelle de référence à la source divine, le lien, la connexion vers notre « contrepartie » divine qui est en général représentée en nous par notre âme, cette partie de Dieu qui est en nous.

                                                       
          Carine Grangier « Dynamiser la puissance du VIVANT en chacun par la mise en mouvement intérieure ou extérieure »

Share This:

A propos de Grangier Carine 17 Articles
Artisane de la nouvelle terre, en amour du Vivant incluant tous les règnes...