Le lien puissant entre clarifier ses besoins, alignement et vibration

Le lien puissant entre clarifier ses besoins, alignement et vibration

Pour toute communication bienveillante on entend souvent ou avons lu qu’il sera nécessaire de pouvoir entendre ses propres besoins, et les combler soi-même afin d’éviter de mettre la pression à l’autre ou le soumettre  à des attentes illusoires.

Evidemment c’est essentiel, sauf que, de mes partages amicaux ou consultations ressort très fortement les problématiques suivantes :

  • Difficulté à écouter et entendre ses besoins alors que nous avons été conditionnés à les taire
  • Difficulté à s’exprimer, se positionner et clarifier ses besoins en présence de l’autre.

Qu’est-ce qu’un besoin ?

Si une envie se transcende, se remet à plus tard sans conséquences un besoin lui, demeure au service de l’équilibre de l’instant présent.

Par exemple vous pouvez toujours réprimer une envie de glaces qui vous titille soudainement cependant, vous aurez du mal à rester réceptif ou bien présent à ce que vous faites si, vous réprimer le besoin naturel d’uriner.

De même que, comme c’est la grande mode, vous aurez du mal à être productif en étant fatigué et n’accueillant pas votre nécessité de sommeil.

Le besoin est naturel est nécessaire :

La notion de besoin est très souvent confondue avec le désir et l’envie. Voici donc quelques caractéristiques propres au besoin et quelques exemples qui  permettront immédiatement de le distinguer du désir et de l’envie.

Le besoin est :

  • Naturel et nécessaire
  • Objectif
  • Quasiment identique d’une société à l’autre
  • Limité
  • Parfois mortel s’il n’est pas satisfait : sa non-satisfaction peut entraîner la mort
  • A dominante physiologique

Dans la vie du quotidien, il n’est pas rare du tout d’entendre la phrase : “J’ai besoin de vacances” ou bien ” J’ai besoin de me changer les idées”. Grosse confusion ici… En effet, vous n’avez pas le besoin nécessaire de vacances mais le besoin naturel de vous reposer. Prendre des vacances n’est donc que le moyen de satisfaire votre besoin naturel, mais ne représente en aucun cas ce besoin.

Le désir est éphémère et infini

Poursuivons avec une petite définition et quelques exemples de désirs.

Ici, nous sommes dans l’avoir, le matériel, la possession. Il s’agit de désir, donc de quelque chose dont je peux me passer. L’insatisfaction de mon désir va générer une frustration plus ou moins grande mais nous sommes bien ici que dans de la frustration. Parfois, de la tristesse passagère également mais notre vie mentale, émotionnelle ou physique n’est pas en jeu.

 

 

Quelques caractéristiques, le désir est :

  • Non-naturel et éphémère
  • Subjectif
  • Lié au contexte, au lieu, à la société, à la culture, à l’époque
  • Infini
  • A peine satisfait, il réapparaît.
  • A dominante psychologique

Quelques exemples pour illustrer cette notion :

Lorsque l’on a soif, on a besoin de boire pour l’étancher et subvenir à un besoin vital. Néanmoins, que vous étanchiez votre soif avec de l’eau ou avec du jus de pomme, cela ne relève plus du besoin mais bien du désir. Le désir est un luxe, il fait intervenir la conscience, la représentation et l’imagination. Désirer est une promesse de plaisir, c’est pourquoi désir et plaisir sont intimement liés et c’est également l’une des raisons qui nous poussent à confondre ces deux notions.

“L’animal a des besoins, l’Homme a des désirs.” Le désir, ce n’est pas uniquement superficiel et superflu, il s’agit également de l’affirmation de soi, de sa personnalité et d’une forme de liberté. L’homme ne se contente plus de subvenir à ses besoins, à ses nécessités biologiques. Le désir est du côté de l’esprit, il est à dominante psychologique, il se développe selon la société dans laquelle nous vivons, selon l’époque, la culture.

Le désir est à culture ce que le besoin  à nature.

 

 Voici la liste des besoins fondamentaux répertoriés selon Maslow

 

 

 

 

  1. Entendre et écouter ses besoins en 4 étapes

Il sera sans doute compliqué d’être entendu(e), accueilli(e) à l’extérieur si nous ne nous écoutons pas à l’intérieur.

Gandhi disait « Change en toi ce que tu veux voir changer en ce monde » 

« Rien à l’extérieur ; tout à l’intérieur »

Nous disposons de toutes les capacités inimaginables en nous maime. Elles ne sont cependant par forcément activées suivant nos croyances à leur sujet.

Nous avons en nous toutes les parties  qu’elles soient ombre ou lumière. Par exemple, nous sommes aussi bien capables d’égoïsme que de générosité, de ponctualité que de retard, de douceur que de brutalité…

Nos tendances sont uniquement liées aux parties que nous mettons au gouvernail du bateau.

Il sera donc nécessaire d’aller harmoniser nos parties, entendre celles qui hurlent à l’intérieur, celles auxquelles nous résistons pour X bonnes raisons et qui bien souvent viendront s’afficher à l’extérieur par le biais d’une personne ou situation venue “exprès de nulle part” nous énerver. lol.

Les parties au service du mental ,par exemple, n’ont aucun intérêt à entendre les besoins.

Le mental, correspondant aux  parties du cerveau reptilien (toutes les formes de peur, de résistance) ont pour bonnes intentions de nous maintenir dans le groupe, dans les conventions, “plaire pour ne pas déplaire”.

Ces parties veulent éviter de nous mettre en danger, être abandonné(e), délaissé(e), marginalisé(e).

Pour elles  se faire remarquer, changer les habitudes, remettre en question des choses nous exposerait au danger du rejet, de la critique, abandon et marginalisation…

Alors il sera capital d’aller accueillir et entendre ces parties « résistantes » les rassurer, harmoniser l’équipage et caler tout le monde sur « entendre et écouter ses besoins ».

On ne peut être bon capitaine ou bonne maman pour nos moussaillons ou enfants si nous ne sommes pas dans la pleine capacité d’accueil, acceptation, bienveillance et conscience. Nos enfants et moussaillons doivent se trouver dans un climat de quiétude et confiance pour se révéler, oser exprimer leur différence et richesse.

a- La première étape est donc Activer la bienveillance et l’écoute.

 

 

Voici une vidéo d’accompagnement avec La Méthode Waw libération du subconscient et respiration holotropique pour remettre du mouvement dans ce qui est bloqué, figé au sujet de l’écoute, disponibilité et bienveillance.

 

b- La seconde étape sera de se positionner en capitaine éthique, apprendre à honorer, célébrer le vivant quelle qu’en soit la forme :

Ombre ou lumière

Voici une courte vidéo pour reprendre le pilotage de sa vie

https://youtu.be/s-nj6RQ4XRE.

 

c-Contacter ses véritables besoins en se calant sur l’essentiel

Voici une courte vidéo Méditation du matin « accueil de l’essentiel »

https://youtu.be/-UT4VDUYeSo

d-Utiliser la roue des domaines d’harmonie pour se familiariser encore davantage à ses besoins et lever les entraves

Voici photo et vidéo pour la mise en pratique de la roue des domaines au service de l’alignement sur nos besoins essentiels.

https://www.youtube.com/watch?v=o8Sv0w0iEjg&list=PLm1PoZs26XSrE8X7QSJ9VywCG49EOPQ1H

Voici aussi un processus audio ICI que tu peux t’offrir pour mettre en pratique au fur et à mesure

 

II- Parvenir à exprimer ses besoins, se positionner et clarifier en 2 étapes

 

Nous avons tous en mémoire des expériences douloureuses en lien avec le fait de poser une critique constructive qui a été rejetée, critiquée voire sévèrement réprimandée. Si on va plus loin nous sommes liés cellulairement parlant avec ceux qui dans des vies passées se sont fait crucifiés, brûlé pour oser porter la parole.

De ces expériences sont nés des freins, des croyances de danger dans lesquels il devient vital de remettre du souffle, du mouvement, du VIVANT.

Lorsque l’on pose sa parole, nous positionnons il sera capital d’avoir au préalable bien harmonisé nos parties car, dans le cas contraire, tout ce que nous n’avons pas embrassé à l’intérieur, ou écouté nous reviendra force 10000 sur un plateau, tel l’effet boomerang.

En effet, si nous prenons la parole sans avoir entendu et accueilli notre partie peur par exemple, nous obtiendrons en face toutes les belles opportunités du monde d’aller l’accueillir et l’entendre (matérialisé sous forme de menaces par exemple)

a-Remettre du mouvement dans toutes les parties qui rejettent ou ont peur du positionnement

Voici une courte vidéo pour un positionnement confiant dans la fluidité

https://www.youtube.com/watch?v=W0ZSdSdcyR0

b- Redonner à l’alignement toute sa dimension

En voici les étapes que je te développe en suivant, tu peux aussi t’offrir le processus audio synthétisant tout cela ICI.

 

-Conscience de notre ancrage composé des racines, humus, qui nous nourrissent

Paix avec transgénérationnel et choix d’incarnation.

Accueillir et accepter l’histoire, la famille où nous avons choisi de nous incarner. Ressentir puissamment cette force nourricière qui nous traverse liée aux entrailles de la Terre.

-Fusion des polarités à l’origine de la création (naissance, nouveau projet)

Apprendre à distinguer nos tendances féminines et toutes les parties »englobées » sous cette notion :

Accueil, acceptation, réceptivité, contemplation, amour, bienveillance, intuition, ressenti, instant présent

Les parties princesses, réceptacle, rayonnement, noblesse, élégance, beauté, guérison, sorcière etc…

Apprendre à distinguer nos tendances masculines et toutes les parties « englobées » sous cette notion :

Ancrage, socle soutenant, force et puissance au service de l’essentiel, projection, cap, action

Les parties solides, tenaces, persévérantes, insistantes, chasseur, guerrière, Roger le routier

-volonté force

Au niveau du nombril ressentir cette force bien présente au service de l’alignement, et de nos intentions lorsque l’harmonisation des parties est faite.

-Déploiement du cœur

Étendu(e) sur le sol ou un sofa accueillir cette force de l’abandon où je fais corps avec ce qui est. Confiance totale d’être au bon endroit au bon moment. Capacité à accueillir toute forme du vivant ombre comme lumière. Ressentir cet amour pour toutes ses parties et soi maime.

-Discernement

Etre microcosme dans le macrocosme. Je suis connecté(e) à la mémoire universelle, co-nez-sens universelle .Je porte en moi le discernement .Je sais mieux que personne ce qui est bon ou pas pour moi. J’incarne mon âme dans un corps de chair (cher), j’honore la noblesse et divinité que je suis, connecté(e) à la source.

 

 

 

 Carine Grangier “Dynamiser la Puissance du VIVANT en chacun par la mise en mouvement”

Share This:

A propos de Grangier Carine 17 Articles
Artisane de la nouvelle terre, en amour du Vivant incluant tous les règnes...